La cantine de Gaston

Il y a quelques temps, ma copine Claire a fait une soirée chez elle. Sur le chemin pour rejoindre son appartement, je tombe sur un restau dont j’ai lu les critiques en fouinant un peu internet. Les critiques m’ayant donné envie, j’en parle à ma cop’s qui me dit qu’elle passe souvent devant, et qu’elle voudrait essayer aussi. GO !


On tombe d’accord pour y aller mardi dernier. Lorsque nous somme arrivées, nous avons découvert l’intérieur de ce restau qui ne paie pas de mine : un grand bar longeant le mur, des tables face à lui et une salle un peu plus loin. Une ambiance de bistrot un peu décalée. Heureusement que les critiques étaient bonnes, parce que cela ne correspondait pas du tout a l’idée que je m’en étais faite. Ayant souvent des surprises avec ce genre de restau niveau cuisine, je ne me laisse plus impressionner.

On s’installe et découvre la carte : une ardoise fixée au mur qui délivre des entrées tel que qu’un croustillant de brie, un oeuf cocotte à la fourme d’Ambert pour les entrées, un saumon gravelax (disponible en entrée également), une assiette de légumes marinés avec une buratta dans le milieu, de la Poitrine de cochon grillée ou un Tartare de boeuf Charolais au couteau, et un pot de chocolat ainsi qu’un assiette goulue (mignardise de dessert), du riz au lait, entre autres, pour le dessert.
Nous choisissons : En entrée un croustillant de brie pour nous deux, pour le plat, une assiette de légumes pour Claire, un saumon gravelax pour moi (j’ai voulu essayé, ne connaissant pas, on a demandé à la charmante serveuse qui a su me convaincre).

Les entrées arrivent : dans des assiettes dépareillées (assez surprenant, je l’avoue), nous découvrons deux croustillants dégoullinants de brie.

Parfait, on mange, on papote, on se régale; cette entrée a presque un goût de trop peu tellement c’est bon, mais nous attendons le plat. Ceux-ci arrivent assez vite, on commence. Le saumon gravelax est une recette scandinave où le saumon est mariné dans du sel et du sucre 12h à l’unilateral agrémenté de pommes de terre tièdes, de crème fraiche, sel, poivre et baies. Pour une première expérience, j’ai été comblée !

Le plat de mon amie consistait en une florilège de légumes marinés à l’huile d’olive avec jambon cru et grosse boule de buratta. N’ayant pas si faim qu’elle le prétendait, Claire n’a pas fini son plat, j’ai pu goûter. Le jambon cru était comme on l’aime : ni trop salé, ni trop fade, la burrata était fraiche, coulante au milieu, et le mix des deux était juste super frais.

En dessert, j’ai pris un assiette goulue : plusieurs mignardises des dessert proposé sur la carte : un mini riz au lait, de la mascarpone fouettée, de la compote à la fraise, un mini moelleux au chocolat (une sorte de café gourmand sans café). Ca vaut largement le coup, il est juste dommage qu’il n’y ai pas de café.

Le bon plan : Ce restau propose des plats à base de produits frais (ca se ressent en bouche), une cuisine travaillée et savoureuse. Compter 25 e pour entrée/plat (On a payé 35 chacune pour entrée/Plat/ un dessert qu’on a partagé et un quart de vin).

La cantine de Gaston
163, rue de Tolbiac
75013 Paris

Source image : La fourchette et trip advisor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s